cybersécurité
Entreprise Sécurité

Protection Contre les Menaces du Monde Numérique : Qu’est-ce que la Cybersécurité et qui s’en occupe ?

Internet a indéniablement simplifié notre vie quotidienne et nos méthodes de travail, mais il est également devenu une source de danger pour ses utilisateurs. Dans cet article, nous allons plonger dans l’analyse des menaces qu’Internet pose aux entreprises et aux individus, tout en mettant en lumière des stratégies proactives et sécurisées dans le domaine de la cybersécurité.

Qu’est-ce que la Cybersécurité ?

Le développement des technologies numériques a considérablement accentué les menaces  qui pèsent sur Internet. Des pirates, par exemple, ont la capacité de voler les données personnelles des utilisateurs ou de lancer des attaques visant à perturber les systèmes d’information des entreprises.

En réponse à ces menaces grandissantes, des experts se sont mobilisés pour se concentrer sur le développement et la mise en place de technologies visant à protéger les systèmes d’information. C’est ainsi que la cybersécurité est devenue cruciale.

Les experts en cybersécurité étudient activement les crimes et les menaces dans le monde numérique tout en élaborant des méthodes pour les contrer. Par exemple, ils identifient les vulnérabilités dans les systèmes d’entreprise et améliorent constamment les protocoles de chiffrement des données personnelles des utilisateurs.

Selon les prévisions du service Statista.com, le marché mondial de la cybersécurité continuera à croître de manière exponentielle, dépassant les 650 milliards de dollars d’ici 2030. Cette évolution témoigne de l’importance cruciale qu’a revêtue la cybersécurité dans notre ère numérique.

 

Les objectifs de la Cybersécurité

  • Assurer la sécurité des réseaux, des appareils et des logiciels

Dans le contexte des menaces numériques au sein des réseaux mondiaux, les éléments à protéger comprennent les logiciels, les bases de données des entreprises, l’architecture réseau, les sites web, les applications, les smartphones, les ordinateurs, les dispositifs IoT tels que les montres connectées et les logiciels de gestion associés. Les cybercriminels peuvent désactiver ces systèmes ou voler les données qu’ils contiennent, notamment les coordonnées des utilisateurs, les numéros de cartes bancaires, voire des informations sur la santé, en les piratant. Ils peuvent vendre ou utiliser ces données à des fins de vol ou de chantage.

Pour les entreprises, les cyberattaques entraînent des pertes financières et de réputation. Les criminels peuvent effacer les bases de données des clients ou divulguer leurs données personnelles sur Internet. Ils peuvent également voler des développements et les revendre à des concurrents, ou saboter l’architecture réseau pour interrompre l’activité de l’entreprise pendant plusieurs jours.

Les experts en cybersécurité intègrent des mécanismes de protection dès la phase de développement des logiciels et surveillent constamment les vulnérabilités potentielles des programmes, des réseaux et des appareils.

  • Protéger l’information

Il est impératif de protéger les données lors de leur stockage et de leur transmission sur Internet contre tout accès non autorisé. Par exemple, les informations que l’utilisateur saisit lors de son inscription sur un site web, telles que le nom d’utilisateur, le mot de passe, le numéro de téléphone et l’adresse, ne doivent pas être accessibles aux cybercriminels.

Le propriétaire des données doit avoir le pouvoir d’autoriser toute modification. Par exemple, seul l’utilisateur peut modifier les informations de son compte, tandis que seul l’administrateur de l’entreprise peut ajouter ou supprimer des données dans la base de données des clients.

En dépit des cyberattaques, les données doivent demeurer accessibles : l’utilisateur ne doit pas perdre l’accès à son compte, et le service client de l’entreprise doit avoir accès aux informations de contact des clients dans la base de données.

  • Détecter les menaces et réagir aux incidents

Les incidents sont des actions de cybercriminels qui peuvent entraîner une violation de la sécurité de l’information ou la mise hors service des systèmes d’information. Par exemple, un accès non autorisé à une base de données peut révéler des informations confidentielles. Et un grand nombre de demandes vers un site web, dépassant la capacité du réseau, peut le rendre inaccessible.

La réponse aux incidents comprend, par exemple, la réinitialisation des mots de passe d’un compte suspect et la restauration d’une sauvegarde du système d’information après une suppression non autorisée de données.

  • Former les utilisateurs

Les systèmes peuvent être exposés à des menaces numériques non seulement en raison de vulnérabilités internes, mais aussi en raison d’erreurs humaines. Par exemple, si un employé d’une entreprise se connecte au logiciel d’entreprise via un réseau Wi-Fi public, ses identifiants de connexion peuvent être interceptés par des cybercriminels. Ou s’il consulte sa messagerie personnelle depuis son ordinateur de travail et clique sur un lien suspect dans un e-mail, il expose le système à une attaque virale.

Pour réduire les risques en matière de cybersécurité liés aux actions des employés, il est nécessaire de les former aux bases de la cybersécurité : en les sensibilisant aux menaces potentielles, aux conséquences et aux moyens de les éviter.

La différence entre la cybersécurité and la sécurité de l’information

La sécurité de l’information protège les données, qu’elles soient stockées sous forme numérique ou sur support papier. Les experts en sécurité de l’information luttent contre les menaces à la fois internes et externes. Par exemple, ils préviennent les conséquences des modifications accidentelles des données ou des interruptions de système dues à des défaillances techniques.

La cybersécurité, quant à elle, concerne la protection exclusive des données numériques, principalement contre les menaces provenant de l’Internet.

Les types de menaces

Les menaces en cybersécurité sont des actions entreprises par des individus malveillants en utilisant Internet et des logiciels. Voici les principaux types:

Logiciels Malveillants

Ce sont des programmes qui peuvent endommager ou voler des données, voire perturber le fonctionnement du système sur l’appareil de l’utilisateur. Les cybercriminels créent de tels logiciels malveillants et les diffusent sous forme de fichiers, par exemple, par e-mail. L’utilisateur télécharge le fichier et installe le programme sur son appareil.

Comment les logiciels malveillants fonctionnent :

  • Les virus pénètrent dans les systèmes des ordinateurs, des smartphones et des appareils IoT, se propageant en copiant leur code logiciel. Ils consomment les ressources du système et compromettent son intégrité, provoquant des erreurs telles que la suppression de fichiers, la perturbation de la structure de stockage des données ou le blocage des utilisateurs. Les virus peuvent également utiliser les ressources du système pour des attaques DDoS ou le minage, c’est-à-dire la création de structures qui soutiennent les plateformes de crypto-monnaies. Cela nécessite des calculs complexes. Les cybercriminels utilisent la puissance de calcul des appareils de leurs victimes, tandis qu’eux-mêmes reçoivent une récompense pour le minage.
  • Les chevaux de Troie, ou programmes malveillants de type « Trojan », collectent des données ou les endommagent.
  •  Les logiciels espions surveillent les actions de l’utilisateur afin d’utiliser ces données à des fins malveillantes. Par exemple, en interceptant les données de cartes bancaires et les mots de passe des comptes, les criminels peuvent voler de l’argent depuis les comptes.
  • Les ransomwares chiffrent les données sur l’appareil de l’utilisateur, et les criminels exigent une rançon pour les déchiffrer.

Phishing

L’utilisateur reçoit un e-mail contenant un code promotionnel pour une réduction d’un magasin en ligne auquel il est abonné. En suivant le lien dans l’e-mail, il accède à un site web, se connecte à son compte, sélectionne des articles dans ses favoris, passe une commande et saisit les informations de sa carte de crédit. Les cybercriminels obtiennent ces données, car l’e-mail et le site vers lequel il renvoie sont des copies de versions réelles. Ce type d’attaque visant à voler les données de l’utilisateur en ligne est appelé « phishing.

«L’homme du milieu»

L’essence de l’attaque de type «l’homme du milieu» (appelée Man-in-the-middle, ou MITM en anglais) réside dans le fait qu’un individu malveillant s’insère dans la connexion ou le canal de communication, par exemple, dans une connexion Wi-Fi, et intercepte le trafic des utilisateurs. Par exemple, un cybercriminel peut intercepter les messages que l’utilisateur envoie à sa famille, ses amis ou ses collègues, puis les modifier. Ou le criminel peut se connecter à un site web via une connexion sécurisée et envoyer un faux certificat de sécurité au navigateur. Ainsi, la connexion de l’utilisateur au site deviendra non sécurisée, et les données seront interceptées par l’«homme du milieu».

«Déni de service»

Ce type de menace implique, par exemple, que des attaquants mènent des attaques de type DoS (Déni de Service) et DDoS (Déni de Service Distribué). Un ou plusieurs criminels envoient un grand nombre de demandes au système, telles que la connexion à un site web ou l’inscription à un événement. Si le nombre de demandes dépasse la capacité du système à les traiter, le système cesse de fonctionner. Une telle attaque peut mettre hors service un site web, une application, un logiciel d’entreprise et causer des dommages à l’infrastructure du système.

Que fait un spécialiste de la cybersécurité?

Les entreprises sollicitent des spécialistes en cybersécurité pour se prémunir contre les menaces en ligne. Un professionnel de ce domaine doit être au fait des menaces existantes et maîtriser le fonctionnement des dispositifs, réseaux et logiciels. De plus, il doit posséder des compétences provenant de divers secteurs tels que le développement, les tests, le droit, la gestion et la psychologie. Tout cela s’avère nécessaire pour intégrer efficacement les différents processus de travail et assurer une cybersécurité complète au sein de l’entreprise. Par exemple, il intervient dans les domaines suivants :

  1. Développement et test de produits informatiques : Un spécialiste en cybersécurité participe dès la phase de développement d’un produit, comme un site web, une application ou un logiciel d’entreprise. Il analyse les risques potentiels et établit des exigences pour les développeurs, telles que les protocoles de chiffrement à utiliser pour les pages web du site. Après le développement, il effectue des tests pour déceler d’éventuelles vulnérabilités et les corriger.
  2. Conception de l’architecture des données : L’architecture des données inclut la manière dont les données sont stockées, collectées et utilisées dans l’entreprise, ainsi que les instructions et les règles pour leur manipulation. Un spécialiste en cybersécurité veille à ce que cette architecture respecte les principes de confidentialité, d’intégrité et d’accessibilité. Il gère, par exemple, les autorisations d’accès aux données en déterminant qui parmi les employés peut les consulter et les modifier.
  3. Gestion des risques : Le spécialiste en cybersécurité analyse et évalue les risques potentiels, c’est-à-dire les situations pouvant entraîner des conséquences négatives lors de l’utilisation des produits et systèmes. Il développe des mesures préventives et des plans d’intervention en cas de survenue de ces risques, tels que la sauvegarde des données pour une éventuelle restauration en cas de perte. Le spécialiste identifie également les risques pour les utilisateurs finaux lors de leur interaction avec les technologies de l’entreprise, par exemple, le risque de fuite de données personnelles lors de l’inscription sur un site web, pour lequel des méthodes de cryptographie doivent être mises en place.
  4. Lutte contre la cybercriminalité sur le plan juridique : Le spécialiste en cybersécurité doit être familier avec les lois relatives à la cybersécurité et être en mesure de collaborer avec les autorités compétentes, par exemple, pour bloquer un site de phishing.
  5. Communication : Ce poste exige une communication constante avec diverses parties prenantes telles que l’équipe de développement, les clients, les gestionnaires et les employés de l’entreprise. Il est essentiel de pouvoir interagir efficacement avec ces acteurs pour résoudre diverses tâches, telles que la communication claire des exigences pour les futurs produits ou la formation des employés aux mesures de cybersécurité lors de la manipulation de données et de systèmes.

Comment se protéger contre les cyberattaques ?

Pour faire face aux cyber menaces, utilisez différentes technologies de protection de l’information, telles que les programmes antivirus, les méthodes de cryptographie pour chiffrer les données, les pare-feu, ainsi que des logiciels de détection d’activité suspecte tels que les EDR et les IDS.

Pour protéger vos données personnelles des cyber menaces sur Internet, suivez ces principales recommandations :

  • Utilisez des mots de passe différents et complexes pour vos comptes et appareils. Les mots de passe complexes contiennent des lettres, des chiffres et des caractères spéciaux, les rendant ainsi difficiles à deviner ou à craquer.
  • Activez l’authentification à deux facteurs pour accéder à vos comptes.
  • Utilisez des programmes antivirus sous licence et effectuez régulièrement des analyses de votre appareil.
  • Évitez de cliquer sur des liens suspects sur des pages web ou de télécharger des fichiers depuis des sources non fiables, que ce soit dans des e-mails ou des messages de messagerie instantanée provenant d’expéditeurs inconnus.
  • Ne suivez pas les liens inclus dans des SMS non sollicités, prétendant permettre de récupérer un compte sur un site web ou un réseau social.
  • Vérifiez l’adresse de l’expéditeur d’un e-mail avant de cliquer sur des liens pour éviter le phishing.
  • Utilisez un réseau privé virtuel (VPN) lorsque vous vous connectez à un réseau Wi-Fi public, comme dans les cafés ou les trains.
  • Désactivez le Bluetooth lorsque vous ne l’utilisez pas et n’acceptez pas les demandes de connexion provenant d’inconnus.
  • Mettez en place une sauvegarde de vos données pour pouvoir les restaurer en cas de perte.
  • Assurez-vous de maintenir à jour votre système d’exploitation et votre navigateur, car les mises à jour contiennent généralement des corrections de failles de sécurité détectées.
Share via
Call Now Button
Send this to a friend